Je ne vivais plus, je survivais, puis une nuit sans étoile tu es venu à moi.

Si jeune et moi usée par les désamours pourtant tu as voulu me redonner espoir.

Maman de 36 ans, un fils de 10 ans, tu n'as que 20 ans et toute ta vie devant.

Tu m'as donné tout ce que je n'attendais plus, à présent  je t'ai  terriblement déçu.

Puisque je ne peux changer, puisque je ne suis plus rien

je vais partir, baluchons à la main, sur un autre chemin...

 

 

Puis tu as pris ma main.

Et j'ai suivi ton destin...

 

net